Se réveiller

La fenêtre d’Overton ou comment ils ont changé nos croyances

La fenêtre d’Overton est l’art (scientifique) de changer radicalement les opinions des gens, sans qu’ils réalisent le moins du monde qu’ils ont été habilement et complètement manipulés, au point d’entendre et de penser exactement le contraire de ce qu’ils avaient ressenti et pensé peu de temps auparavant. Il s’agit d’une stratégie d’ingénierie sociale.

Comment se fait-il qu’une grande partie de la population occidentale ait maintenant accepté des concepts totalement impensables il y a 20 ans comme le transgenrisme, le satanisme ou inacceptables il y a à peine 2-3 ans comme le cannibalisme, l’avortement à 9 mois ou l’euthanasie des enfants ? C’est l’ingénierie sociale qui opère, mise en œuvre par l’Etat Profond à travers les médias mainstream à sa solde. Petit à petit, les messages s’infiltrent subrepticement dans nos croyances grâce aux films, séries, publicités, livres, interviews, témoignages, … et la fenêtre d’Overton se déplace sans que les gens, victimes de ces propagandes, ne s’en rendent compte. Ces élites mondialistes, qui ont un agenda machiavélique, essayent maintenant par tous les moyens de rendre acceptable la pédophilie. N’ont-ils pas décrété, par l’entremise d’associations woke ou de jeunes écervelés, qu’il est discriminatoire d’appeler un pédophile par ce nom ?

Alexis Cossette (Radio Québec), un lanceur d’alerte, explique bien le concept de la fenêtre d’Overton dans son webjournal « Un ministère de la vérité » (mai 2022). J’ai extrait ici les 14 minutes où il en parle.
https://rumble.com/v2anfh2-la-fentre-doverton-radio-qubec.html

 

Dans le lien suivant, vous trouverez le petit film explicatif en entier (15 minutes) dont Alexis Cossette parle dans son webjournal (ci-avant) et dont il n’a repris que 3 minutes.

On y voit les différents stades par lesquels passe une opinion jugée impensable au départ pour devenir au fil du temps acceptée par une majorité de la population.

https://www.youtube.com/watch?v=Xou8rqBVHKM

 

Extrait de Wikipedia.org :

« La fenêtre d’Overton (ou « de discours ») est une approche permettant d’identifier les idées définissant le domaine d’acceptabilité des politiques gouvernementales possibles dans le cadre d’une démocratie.

Overton (Joseph P. Overton (1960-2003), sociologue américain) décrit une carte des idées du « plus libre » au « moins libre » concernant l’action du gouvernement, représentée sur un axe vertical. Comme la fenêtre change de taille ou se déplace, une idée à un endroit donné peut devenir plus ou moins politiquement acceptable. Les degrés d’acceptation des idées publiques sont à peu près comme suit :

Fenêtre d’Overton :

  • Impensable
  • Radical
  • Acceptable
  • Raisonnable
  • Populaire
  • Politique publique

Les partisans de politiques en dehors de la fenêtre d’Overton cherchent à persuader ou éduquer l’opinion publique afin de déplacer et/ou d’élargir la fenêtre. Les partisans dans la fenêtre — soutenant les politiques actuelles, ou similaires — cherchent à convaincre l’opinion publique que les politiques situées en dehors de la fenêtre doivent être considérées comme inacceptables.

Le concept n’est pas seulement descriptif, il donne également des outils aux groupes de pression pour déplacer la fenêtre d’Overton, « c’est-à-dire le périmètre de ce qui peut être dit et discuté au sein d’une société ». L’exemple du cannibalisme a été popularisé par le réalisateur russe Nikita Mikhalkov pour illustrer le fonctionnement de la fenêtre d’Overton. »

 

Exemple : une pratique horrible qui vient d’être dépénalisée (février 2023), inacceptable pour les gens réveillés, acceptable pour ceux qui sont drogués par les médias. Ca se passe en Espagne.

L’Espagne dépénalise les actes sexuels avec des animaux, à condition qu’il n’y ait pas de blessure physique

En anglais : https://thepostmillennial.com/spain-decriminalizes-sex-acts-with-animals-as-long-as-no-physical-injury-occurs



Rendre le péché acceptable

« Satan changera le nom du péché pour rendre le péché acceptable. Ainsi, au lieu de changer nos habitudes, nous allons changer la formulation :
– au lieu de « pédophile », nous l’appellerons « personne attirée par les mineurs » ;
– au lieu d' »exploitation sexuelle », nous l’appellerons « divertissement pour adultes » ;
– au lieu de « cultes sexuels où nous échangeons », nous les appellerons simplement des « clubs de musique » ;
– au lieu de « cultes », nous les appellerons « clubs » ;
– au lieu d' »adultère », nous appellerons cela « de l’échangisme dans le cadre d’un mariage ouvert » ;
– au lieu d’une « maladie mentale », nous parlerons de « dysphorie de genre » ;
– au lieu de la « mutilation de genre », appelons cela la « transition de genre » ;
– au lieu de « fornication », appelons ça « intimité » ;
– au lieu de « luxure », appelons ça « amour ;
– au lieu d’appeler ça une « bataille spirituelle entre le bien et le mal », appelons cela de la « politique », appelons ça « de la phobie », appelons ça « discours de haine ».
– Nous ne sommes pas des « tueurs de bébés », on nous appelle les « avorteurs ».
Ce n’est plus un péché, c’est une complexe, c’est une addiction, c’est un trouble, c’est une obsession.
Pour que nous ne nous sentions pas mal par rapport à nos péchés, nous changeons leurs noms, et quand nous entendons la vérité qui est prêchée, nous nous sentons convaincus, mais nous condamnons le prédicateur pour incitation à la haine ! »

https://twitter.com/BlackBondPtv/status/1673308586854821890?s=20




— Retour à la rubrique « Se réveiller »
Tous les articles se trouvent en dessous du texte.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *