Réalisations - Couture

Vêtements pour enfants

 

Ma voisine Noémy, qui a 11 ans, aimerait apprendre à coudre. Je trouve ça super ! Elle me fait penser à moi à son âge. J’ai passé beaucoup de temps à regarder ma mère coudre avant de pouvoir toucher à sa machine ;-).

Pendant les vacances de Pâques je lui ai donné des cours de couture et, depuis lors, je continue tous les week-ends. Pour le moment, elle regarde et assimile, enfin je l’espère !

J’ai commencé par une petite robe en coton sans manche dont la jupe est froncée au-dessus de la taille (je dois encore faire les photos). Ensuite, je lui ai fait un pantalon large facile, avec 2 poches latérales et un élastique à la taille.

Il n’y a pas beaucoup de choix de vêtements pour ados dans les Burda. Pour le pantalon, j’ai dû prendre un patron pour adultes de taille 34.

Je pensais après cela lui faire coudre elle-même une petite jupe droite en coton avec un élastique à la taille à partir d’un rectangle mais elle n’aimait pas les coupes de coton que je lui proposais. Par contre, elle a flashé sur un viscose, qui est difficile à travailler quand on n’a jamais cousu à la machine. Je l’ai donc cousue moi-même.

Et voici la jupe à partir d’un rectangle, avec une seule couture derrière.

Le vêtement suivant est un short en coton. J’ai retrouvé dans mes malles au grenier 2 petites coupes de tissus de coloris différents mais de motifs identiques, qui conviennent bien pour les enfants. Elle les a trouvés très chouettes.

Difficile de trouver un patron de short pour fillette ! Tout ce que j’ai trouvé c’est un modèle de pantalon stretch. J’ai donc coupé les pièces dans une taille plus grande et élargi au niveau des cuisses pour plus de confort. Il est quand même très juste ! Elle ne pourra le porter que cet été.

Il s’avère que la ceinture est un peu trop large, de ± 3,5 cm quand même. C’est que je l’ai terminé en son absence. J’avais le choix de faire 2 pinces à l’arrière ou d’insérer un élastique dans la ceinture à l’arrière. C’est cette deuxième solution que j’ai choisie (pas de photo).

   

Confinement oblige en ce début mai 2020, la tirette vient de mon stock et je n’en ai pas 36.000 ;-). Pareil pour le bouton, qu’elle aime bien, ouf !

C’est un patron du Burda de mars 2013, modèle 149.

Après cela, j’ai estimé qu’elle était prête à utiliser ma machine et à commencer à se coudre des petites choses. Je lui ai d’abord fait coudre un sac, puis un coussin, toujours en coton, qui est le tissu le plus facile à travailler car il ne bouge pas. Je lui ai ensuite proposé de réaliser un kimono sur mesure, sans patron. Elle a bien aimé le tissu trop chouette que j’ai trouvé lui aussi dans ma petite « mine d’or ».

J’ai donc pris ses mesures en tenant compte de ses desiderata question longueur et largeur.

Et voilà le travail. Et c’est elle qui a tout cousu !

Attention, pour le parement qui fait tout le tour de l’ouverture de devant, il faut couper le tissu dans le biais, en tout cas s’il s’agit d’un coton comme ici. Pour le pourtour des manches, ce n’est pas nécessaire.

 

 

————————————-

J’ai réalisé un petit tablier de peintre pour ma filleule quand elle avait 2 ans et demi.

J’ai ensuite rallongé les manches pour qu’elle puisse le porter plus longtemps.

Je lui ai cousu un tablier de médecin un an plus tard, sur le même modèle mais avec un col plus petit.

J’ai trouvé ce modèle dans le Burda d’octobre 2007, modèle 130 et j’ai adapté la taille 104 à la taille 86.

 

Et voici une petite robe, taille 122, qu’elle pourra mettre quand elle aura 7 ans. J’ai adapté le modèle 150 du Burda de septembre 2011.

     

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *