Article

Le dioxyde de chlore, l’antidote universel

Et si je vous disais que des gens ont souffert et sont morts inutilement de maladies comme le cancer, le sida, la maladie de Lyme et une liste pratiquement infinie d’infections virales et bactériennes ?
Et si je vous disais qu’une remède chimique efficace et peu coûteux existe mais que ce remède a été réduit au silence, faussement discrédité et caché au monde ?
Et si je vous disais qu’il existe des preuves indéniables ainsi que d’innombrables témoignages de son utilisation sûre et de sa puissante efficacité. Seriez-vous prêt à apprendre la vérité ?
Les médias le qualifient d’agent de blanchiment toxique et la Food and Drug Administration (FDA) affirme qu’il s’agit d’un produit chimique dangereux et nocif pour les humains. Pourtant, il n’y a pas si longtemps, les chercheurs de la NASA ont proclamé qu’il s’agissait d’un antidote universel, et plus récemment, des milliers de médecins d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud l’ont utilisé avec une efficacité de 100% contre le covid-19.




Le Dioxyde de Chlore aide à la guérison de nombreux types de maladies en créant un environnement alcalin et en éliminant en même temps les agents pathogènes acides

Le Dioxyde de Chlore (ClO2) est une substance qui fournit de l’oxygène aux tissus et à tous les fluides corporels, activant les mitochondries dans les cellules, qui à leur tour génèrent plus d’énergie et cette énergie permet au corps de récupérer.

Comme le sang, le Dioxyde de Chlore libère de l’oxygène lorsqu’il est acide, soit à partir de l’acide lactique, soit à partir de l’acidité du pathogène. Son effet thérapeutique est dû – entre autres – au fait qu’il aide à la guérison de nombreux types de maladies en créant un environnement alcalin et en éliminant en même temps les agents pathogènes acides. Il élimine les virus, les bactéries, les champignons, grâce à un processus d’oxydation sélective en très peu de temps, les laissant inactifs.

Source : https://www.pressenza.com/fr/2020/08/entretien-avec-maria-jose-frias-les-avantages-du-dioxyde-de-chlore-dans-le-contexte-du-covid-19/



Le CDS c’est quoi exactement ?

Tout d’abord, le dioxyde de chlore (CLO2) n’est pas de l’eau de javel (NACLO).
Le dioxyde de chlore est appelé aussi CDS. Il se fabrique à partir du MMS.

C’est donc la version purifiée du MMS activé très fortement concentrée dans l’eau (3000 ppm).
Et le MMS, c’est du chlorite de sodium + un acide (acide citrique ou chloridrique à 4%) qui, ensemble forment un gaz appelé dioxyde de chlore ou le MMS activé.

Quelques précautions à savoir :

Etant un agent oxydant non-toxique, l’utilisation du CDS en même temps que la vitamine C et d’autres antioxydants n’est pas recommandée.
Il est important d’espacer d’une heure la prise de CDS avec la prise de médicaments/vitamines, et espacer d’1/2 heure avec la prise de repas.
Pour les protocoles, utiliser de l’eau en bouteille faiblement minéralisée (éviter l’eau du robinet).
Le concentré de CDS doit être conservé au frigo à une température inférieure à 11 degrés et protégé de la lumière.
Le CDS sous forme concentrée décolore les tissus.
Ne pas inhaler à des doses concentrées.
Pour les personnes sous traitement anticoagulant, elles doivent constamment vérifier les valeurs pour éviter un surdosage car il a été démontré que le dioxyde de chlore améliore la circulation sanguine similairement aux anticoagulants.

Quelques contre-indications :

Si les muqueuses de l’estomac sont sujettes à inflammation : en cas de fortes douleurs ou sensation de brûlure, il est recommandé d’arrêter la prise de CDS. Cela signifie qu’il peut y avoir des champignons qui ne se soignent pas avec le CDS.
En cas d’hémophilie ou assimilé.
En cas de suspicion d’hémorragie.
Lors d’une opération ou visite chez le dentiste (arrêtez 3 jours avant et 3 jours après).
En cas de règles abondantes.
En cas d’insuffisance rénale sévère.



L’antidote universel : le dioxyde de chlore

La science et l’histoire du dioxyde de chlore. La NASA l’a proclamé antidote universel en 1987. Depuis lors, des milliers de personnes se sont remises de maladies grâce à cette substance et aujourd’hui, de nombreux médecins et scientifiques affirment qu’elle est puissamment efficace pour de nombreuses applications.
Ce documentaire explore l’histoire, la sécurité et l’efficacité de l’antidote universel et propose des interviews de médecins et de personnes qui l’ont utilisé.

« Et si je vous disais que des gens ont souffert et sont morts inutilement de maladies comme le cancer, le sida, la maladie de Lyme et une liste pratiquement infinie d’infections virales et bactériennes ?
Et si je vous disais qu’une remède chimique efficace et peu coûteux existe mais que ce remède a été réduit au silence, faussement discrédité et caché au monde ?
Et si je vous disais qu’il existe des preuves indéniables ainsi que d’innombrables témoignages de son utilisation sûre et de sa puissante efficacité. Seriez-vous prêt à apprendre la vérité ?
Les médias le qualifient d’agent de blanchiment toxique et la Food and Drug Administration (FDA) affirme qu’il s’agit d’un produit chimique dangereux et nocif pour les humains. Pourtant, il n’y a pas si longtemps, les chercheurs de la NASA ont proclamé qu’il s’agissait d’un antidote universel, et plus récemment, des milliers de médecins d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud l’ont utilisé avec une efficacité de 100% contre le covid-19. »

https://odysee.com/@AntidoteUniversel:c/AntidoteUniversel:6

Guide de référence interactif et transcription intégrale en français du documentaire : https://lesbelgessereveillent.be/wp-content/uploads/2022/02/Lantidote-Universel-FR-1.2.pdf



Utilisation thérapeutique du dioxyde de chlore pour les vaccinés – Dr A. Kalcker

Dans les 3 vidéos ci-dessous, les Dr Andreas Kalcker, biophysicien et chercheur allemand, et Pedro Chavez, président de la COMUSAV, annoncent avoir déjà beaucoup de données sur les personnes qui ont reçu des injections souffrant d’effets secondaires dont la santé s’est améliorée grâce au dioxyde de chlore qui peut être pris entre 3 à 6 mois voire plus dans les cas graves.

https://lesbelgessereveillent.be/dr-a-kalcker-utilisation-therapeutique-du-dioxyde-de-chlore-pour-les-vaccines/

Le protocole Covid du Dr Kalcker. PDF : Protocoles CDS Kalcker



Il y a 83 études scientifiques sur le dioxyde de chlore (ClO2) comme virucide : https://lesbelgessereveillent.be/wp-content/uploads/2022/02/83-etudes-scientifiques-PubMed-pour-chlorine-dioxide-virus.pdf.



Traitement des maladies d’après des témoignages

Abcès, acné, allergie, alzheimer, amygdalite, anxiété, aphtes / muget buccal, appendicite, artériosclérose / artéromatose, arthrose, asthme, autisme, bactérie escherichia coli, blennorragie ou gonorrhée, blessures, bronchite, brucellose, calculs rénaux, calvitie, cancer colorectal, cancer de la langue, cancer de la prostate, cancer de l’estomac ou gastrique, cancer de l’œsophage, cancer des os, cancer des ovaires, cancer du foie, cancer du pancréas, cancer du poumon, cancer du sein, champignon-mycose, conjonctivite, démangeaison de la peau, démence, dengue, dépression, dermatite atopique, diabète, diarrhée, diverticulite, dysérection, ebola, fibromyalgie, fibrose kystique, fièvre typhoïde, fistule anale, fracture, gastrite, gingivite, glomérulonéphrite post-stréptococcique, goutte, grippe (influenza), grippe intestinale, hépatite, hernie, herpès, hygroma (ou bursite), hypertension, hyperthyroïdisme, mal de tête, maladie de crohn, maladie de lyme, maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC), polyarthrite rhumatoïde, schizophrénie, sclérose en plaque, sclérose latérale amyotrophique (SLA), stomatite vésiculeuse / vésiculaire, uvéite, vaginose bactérienne, varices (insuffisance veineuse chronique), verrues virales, VIH sida, virus du papillome humain (PVH), virus epstein-barr (cytomégalovirus), vitiligo, …

PDF : Traitement_des_maladies_d’après_témoignages_07_11_21_16_00



Où acheter le dioxyde de chlore

https://www.cloritodesodio.eu/fr/13-dioxyde-de-chlore

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *