Réalisations - Béton et autres matériaux

Lampe suspendue

Fabriquer cette lampe n’a pas été une mince affaire, je dois dire !

Voici comment j’ai procédé.
J’ai commencé par dessiner un patron en papier pour les pétales. Pour la douille, j’ai utilisé un entonnoir en métal que j’ai trouvé pour deux fois rien dans une droguerie.

La forme du pétale n’étant pas symétrique, j’en ai découpé 6 dans un sens et 6 dans l’autre, que j’ai ensuite cousus 2 par 2, endroit contre endroit.

Avant de retourner chaque pétale, j’ai ouvert les coutures pour faciliter ensuite la pose du fil de fer à l’intérieur.

J’ai posé les épingles le plus près possible du fil de fer poussé entre les 2 marges de couture à l’intérieur du pétale.

J’ai ensuite fait une couture tout autour des pétales avec le pied spécial pour tirettes.

J’ai attaché les pétales ensemble avec quelques points de couture à l’aiguille.

Je les ai ensuite collé ensemble à la base avec un adhésif en resserrant les pétales pour que cette partie puisse rentrer dans la douille.

Avec une foreuse et une mèche très fine, j’ai pratiqué des petits trous dans la douille pour faire joli, même si on ne la verra pas bien. Certains trous sont destinés à y attacher les pétales et les fils de fer.

Pour assembler les deux parties, j’ai utilisé du fil de fer. C’était assez difficile à faire et je me suis bien griffée !

Pour alléger la lampe, j’ai accroché des fils de fer avec une perle au bout …

Pour que les pétales ne pendent pas, je les ai collés à la douille.

Une lampe suspendue est surtout visible du bas, et le bas n’est pas très joli avec les bouts de fils de fer et les bords de l’adhésif gris apparents. J’ai enroulé du tissu autour de la douille pour cacher tout ça.

La voilà fixée au plafond de notre hall. J’ai enroulé une corde de chanvre autour du fil qui la suspend.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *