Réalisations - La rime à tout prix

La fourmi et la mite

La fourmi

Il était une fois une petite fourmi
qui avait une bien belle anatomie
sans avoir eu recours à la chimie,
qu’est-ce qu’elle était mimi !
Elle se démarquait de ses amies
car elle rêvait d’autonomie.
Elle en avait marre de la polygamie
et que tous les mâles autour d’elle fourmillent.
Elle décida de partir et rassembla ses petites économies.
En traversant la chambre de Joaquim encore endormi,
elle se souvint que c’était l’anniversaire de son ami.
Elle alla lui pincer l’oreille sans permis
et lui chanta un « Joyeux Anniversaire » en mi
qui dans son rêve à lui tout naturellement se transmit
par une simple alchimie.
Elle partit joyeuse et sut qu’elle le reverrait, elle se le promit.

Pour Joaquim

 

La mite

Il était une fois une grosse mite,
pleine de grâce et de rites,
qui se croyait investie d’une mission divine insolite,
car, étant petite, elle était tombée dans l’eau bénite.
Elle volait de pulls en pulls, souvent bourrés d’antimite,
où elle déposait délicatement ses petits oeufs à chaque visite.

C’était une femelle, elle n’avait pas de bite,
mais des petits seins de bakélite
qui s’agitaient vite
quand elle reniflait sur un pull l’odeur de l’homme qui l’habite.

Elle repéra Alain dans son grand pull orange et fut séduite.
Elle eut l’envie subite
de le dévorer entièrement (le pull) pour qu’il la remercie ensuite,
car même si la couleur orange excite,
les grands pulls orange n’attirent que les parasites
et ont un effet très limite
sur les femmes qui un certain intérêt méritent.
Alors, en ce grand jour de fête où les coeurs palpitent,
la couleur que l’amour suscite,
qu’on s’la mette dans le ventre, là on en profite !

Pour ton anniversaire je te félicite,
T’avais compris, c’était implicite !

Pour Alain M.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *