Réalisations - Béton

Buste de chérubin en ciment

Après avoir réalisé le maître Shaolin et le couple en ciment, je me suis mise au défi de créer un buste de chérubin. J’ai toujours rêvé d’avoir une statue d’ange dans un coin de mon jardin pour créer une atmosphère de sérénité propice au recueillement et à la détente … à condition qu’elle soit réussie !

Le ciment se pose sur une structure solide. J’ai chiné dans quelques magasins de bric-à-brac à la recherche d’un objet en forme de parallélépipède rectangle pour faire le corps mais je n’ai rien trouvé qui me convienne. Il ne fallait pourtant pas chercher loin : j’ai dans mes armoires de cuisine des Tupperware de toutes sortes, dont un qui me semblait tout à fait approprié. Pour le reste, j’ai utilisé du papier journal, du fil de fer, du treillis de poule et du treillis en cuivre.

Des fils de fer sont enfoncés dans le ciment encore frais, mais finalement seuls les tiges au niveau des épaules se sont avérées nécessaires.
Après chaque étape, je laisse durcir le ciment pendant une nuit, emballé dans du plastique, bien au chaud à la maison (nous sommes en novembre).

Pour le cou, une feuille de papier pliée et enroulée suffit.

J’ai dessiné une aile sur une feuille de papier et sa copie inversée (hauteur 19 cm – largeur : 15 cm). Elles sont recouvertes de treillis de poule des deux côtés. Le treillis est ensuite un peu recourbé dans le haut.

Les bras et les mains sont faits de fils de fer rigides, de papier et de treillis en cuivre.

Les bras sont attachés au corps grâce au petit fil de fer qui ressort en dessous des épaules. Les deux bras ne sont pas cimentés en même temps. J’ai laissé durcir le bras du dessous pendant une nuit avant de faire l’autre au cas où je devrais le rectifier. Le ciment ayant tendance à s’affaisser, on a parfois des surprises !

Le bras du dessus est cimenté le lendemain et celui du dessous un peu rectifié pour qu’ils aient le même aspect. Et là je me rends compte que le cou est trop à gauche ! Zut alors, c’est trop tard pour corriger ça !

Les ailes sont cimentées. J’ai fait l’erreur de cimenter l’extérieur en premier lieu. J’ai dû les poser sur un support pour qu’elles gardent leur forme creusée mais elles n’avaient pas la même courbure une fois durcies. Il m’a été difficile de les positionner et de les cimenter sur le corps.  Si j’avais d’abord cimenté l’intérieur, j’aurais pu les poser à plat et elles auraient été parfaitement symétriques !

La tête est formée d’une boule de papier bien serré, qui est recouverte de treillis en cuivre. Elle est plus grosse que la boule de départ. Les chérubins ont une grosse tête !

Un ciment le moins liquide possible est appliqué sur la boule mais malgré cela il s’affaisse et il faut enlever toutes les 2 minutes l’excédent qui s’accumule au niveau du cou. Les creux sont marqués dans le ciment frais. Les détails seront ajoutés après que le ciment a durci pendant une nuit.

Et voilà le visage de mon chérubin chauve ! J’ai ajouté les cheveux le lendemain sur le crâne durci. J’ai aussi ajouté un peu d’épaule à droite, un peu de joue et un peu de menton.

Une fois que tout est bien poncé et que la poussière est aspirée, on applique un ciment très liquide à l’aide d’un pinceau sur toutes les surfaces et dans tous les recoins. A cause du ponçage et des coups de Dremel la couleur du ciment n’est pas uniforme partout. Attention aux coulées qui, lorsqu’elles sèchent, peuvent former des petites bosses disgracieuses !

Il mesure 33 cm de hauteur.

Après l’avoir enduit d’un produit hydrofuge, je peux maintenant dire qu’il est terminé. Je vais le laisser à l’intérieur tout l’hiver.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *