Sommaire
Accueil
Le Combat de l'Amour - essai
Réflexions personnelles
Expériences personnelles
Textes choisis
Remèdes naturels aux 1000 vertus
Enquêtes santé
Peintures
Poèmes - La rime à tout prix
Liens
Livre d'or

Textes choisis
Dieu
L'Amour
Le mensonge des religions patriarcales
Nos origines
Les Extra-Terrestres
Nous sommes manipulés
Vers un changement vibratoire de l'Homme et de la Terre
Vers d'autres états de conscience
La mort
Les maladies, l'auto-guérison
L'entraide, le partage
L'éducation
Un peu de bon sens dans nos assiettes
Considérations sur l'argent, la richesse
Les Extra-Terrestres

1. Les visiteurs

Extrait de "Visitors from within" de Lyssa Royal et Keith Priest (traduction)

Les E.T. et visiteurs n'existent pas dans notre réalité. C'est pourquoi ils ne répondent pas aux lois de notre réalité. Essayer de les comprendre en utilisant uniquement les lois de notre réalité nous éloigne de toute réponse satisfaisante.
Nous avons besoin d'un nouveau paradigme pour comprendre le phénomène des visiteurs. Nous savons déjà que nos rencontres brisent les règles de la pensée, de la perception et de la réalité de la troisième dimension. Nous devons alors regarder au delà de ce que nous savons être vrai. Nous devons étendre les limites de notre imagination pour passer à travers les murs qui divisent notre réalité de la leur. Ce n'est que là - dans ce monde qui n'est jusqu'à présent pas encore défini - que nous trouverons nos réponses. [...]
L'ufologie a tendance à utiliser les termes Gris et Zeta Reticuli ainsi que Envahisseurs et Visiteurs pour désigner un même type d'entité.[...]
Voici une description générale de l'entité rencontrée dans cette expérience : L'être mesure généralement 90 cm à 1,50 mètre de haut (plus couramment entre 1,05 et 1,20 mètre), et la couleur de leur peau varie entre le gris, le blanc et le beige. Ils sont généralement chauves et la taille de leur tête est proportionnellement plus large que le corps. On rapporte qu'ils ont un très petit nez, ou pas de nez, et apparemment pas de pupille visible. Les mâles en général ne se différencient pas des femelles et n'ont pas d'organes génitaux externes visibles.
Le terme Gris est probablement le plus largement usité aujourd'hui. Nous n'utiliserons pas ce terme en raison des lourdes connotations négatives qu'il véhicule, ce que nous ne désirons pas favoriser. Nous parlerons cependant des mérites symboliques du terme. Comme mentionné, ils apparaissent dans diverses nuances de gris. Cette idée est très significative lorsque l'on considère l'orientation énergétique des visiteurs - ni noire ni blanche. Ils sont en général sans émotion et neutres, ne montrant ni bienveillance ni méchanceté (bien que beaucoup de gens leur aient projeté ces qualités).[...]
Nous pensons que ces ravisseurs sont venus en réponse à notre invitation, qu'ils sont des visiteurs et donc nos hôtes. En tant que race, sommes-nous conscient de cette invitation? Pas consciemment, de toute évidence. Nous avons segmenté notre esprit en compartiments isolés de façon à éviter nos peurs. Nous interprétons souvent notre réalité à l'intérieur de maisons tapissées de miroirs déformants de manière à nier ce que nous sommes réellement. Nous refusons souvent d'avoir une relation honnête, directe avec notre monde. Ils ne peuvent donc pas nous approcher directement dans notre monde. Mais ils nous approcheront; à travers les portes de service, les greniers et les sous-sols de notre esprit. Ils doivent venir à nous à travers la perception que nous avons d'eux.
Ces visiteurs doivent donc venir à nous à travers l'irréel, les mondes que nous avons niés dans notre vie consciente de tous les jours - les mondes archétypaux et élémentaux, le monde du rêve et celui de notre imagination. Ces mondes sont très réels pour eux. Comment pouvons-nous nier leur venue dans un endroit que nous ne considérons même pas comme étant réel ?
La couleur grise symbolique des visiteurs ne peut pas être jugée si ce n'est pour être comprise. Les termes "noir et blanc", "bon et mauvais" sont le résultat de jugements. Par leurs interactions, ils nous offrent une chance de découvrir notre propre grisaille - un monde dans lequel nous ne pouvons pas être encouragés par notre dépendance au jugement. Dans les nuances de gris, ils nous reflètent notre propre grisaille - pas d'illusion de noir et de blanc, pas de possibilité de vrai ou de faux. Ce monde neutre est rempli de démons et de fées, de mythes, d'archétypes anciens, nouveaux et qui évoluent. C'est le monde où nous créons notre nouvelle identité et notre futur.
On ne peut comprendre ce phénomène uniquement en regardant ces petits corps gris et leur soucoupe volante. Même l'analyse de leurs comportements ne nous donnera pas une compréhension complète de ce qui se passe. Nous devons commencer par connaître la part de nous-mêmes qui leur a envoyé l'invitation. Nous devons découvrir l'unique identité unifiée que nous sommes si nous voulons vraiment comprendre pourquoi ils sont ici. Jusqu'à maintenant du moins, c'est notre reniement qui détermine comment ils se manifestent dans notre vie.
Et si nous sommes troublés dans notre perception de l'expérience, c'est peut-être parce que nous sommes troublés à propos de qui nous sommes vraiment.(pages viii à xii de la préface - Royal Priest Research Press)



2. Nos gouvernements savent

Extrait de "Aller au-delà de l'humain" de Kryeon, channelé par Lee Carroll

Channeling aux Nations Unies le 21 novembre 1995
Note de Lee Carroll
Le S.E.A.T. (Society for Enlightenment and Transformation) est une société culturelle qui sert d'arme pacifique de méditation aux Nations Unies depuis 15 ans. Sous la direction de Mohammed Ramadan, notre hôtesse a invité différents channels tels que moi. Kryeon n'était que la troisième entité channelée à être sélectionnée au cours des dernières années pour cet honneur... [...]
Kryeon : "Nous voulons vous demander maintenant d'envoyer de l'énergie aux gouvernements de cette planète afin qu'ils commencent à révéler à leur peuple ce qu'ils savent au sujet des visiteurs de l'espace. Car ces faits existent et ces êtres poursuivront leurs visites. Vous en viendrez même à les connaître par leurs noms et à leur parler personnellement. Nous avisons les gouvernements d'informer leurs peuples avant qu'il ne soit trop tard et qu'ils aient l'air idiot et perdent le contrôle. Nous leur disons: "Renseignez vos gens!" Partagez avec eux ce que vous savez - non pas dans la crainte mais dans la lumière et avec honnêteté au fur et à mesure que ces événements se produisent. Parlez-leur des conversations que vous avez eues avec ces êtres et des communications dont vous avez eu connaissance. Faites la lumière sur ces faits de sorte que l'humanité puisse les voir! Il est temps de le faire." (Pages 284 et 292 - Edition Ariane)



3. Une multitude de progrès en quelques décennies seulement : merci les extra-terrestres !

Extrait de "Le peuple du ciel" de Brinsley Le Poer Trench

- Ne pourrait-on pas espérer de ces représentants d'un autre ordre de vie, d'une autre civilisation supérieure et plus avancée que la nôtre, des révélations stupéfiantes, des conseils ?
- Pourquoi diable ? Et comment ? Si nous supposons que ces extra-terrestres existent bien, et si nous reconnaissons qu'ils se mêlent des affaires des hommes de la Terre, pourquoi le Pr Maney (doyen de la faculté de Physique à l'université de Defiance, Ohio) paraît-il si certain de ne pas déjà profiter des fruits de "révélations stupéfiantes"? Croit-il vraiment que la race humaine, après avoir vécu pendant des siècles sans changer grand-chose à son mode de vie, a pu en quelques brèves décennies produire soudain, et toute seule, la technologie dont nous bénéficions ? L'histoire telle que nous la connaissons nous apprend-elle que c'était un événement logique, naturel, normal, que l'on pouvait attendre du développement de l'humanité?
Il n'est pas commode d'étudier et de disséquer une culture, alors que doit-on penser de celui qui veut disséquer un complexe de culture, une planète entière? Considérez un peu l'effet que les nouvelles découvertes technologiques ont pu avoir sur la stabilité des nations, des groupes sociaux, des religions, d'idées politiques, de l'économie, pour ne mentionner que quelques domaines. A côté de cette multitude de changements, la découverte et la fabrication de la nitroglycérine à l'air d'un jeu d'enfant.
Si les habitants de la Terre sont destinés à devenir Enfants de Dieu comme le leur ont promis les prophètes avant et après l'apparition de Jean-Baptiste, il leur faudra sans doute du temps pour croître en grâce et en force. Les hommes ne sont pas du bétail et devront sans doute se présenter comme des frères, et non des moutons, quand le jour du jugement arrivera. Il faudrait alors qu'ils renoncent à dépendre uniquement de leurs bienfaiteurs et pour cela il serait nécessaire de réviser bien des idées jugées aujourd'hui sacrées, ou du moins profitables.
Si la mission des extra-terrestres n'est pas de détruire l'intégrité de l'humanité terrestre, la réorganisation et la réorientation de cette dernière devra lui être propre. Et ça ne se passera pas en un jour!
Si les extra-terrestres désirent nous stupéfier, nous émerveiller avec leur science ou leur sagesse, ils nous ont suffisamment prouvé qu'ils en étaient capables dans le cas où cela servirait leur propos ou le nôtre. Mais tel ne semble pas être leur but.
Cependant, la science que possède le Terrestre et dont il se vante est un don et non, comme il se l'imagine, un accomplissement. [...]
Les grands pas en avant sont le fait d'un nombre très restreint d'hommes et de femmes.
Ces hommes savaient-ils d'où leur venaient leurs idées ? Il est certain que s'ils l'ont su ils ont été assez sages pour n'en rien dire; sinon ils seraient apparus aux yeux de leurs contemporains plus étranges encore que ne l'étaient leurs accomplissements. Ils auraient peut-être même été tenus pour fous, internés dans des asiles, repoussés de tous. [...]
Les carnets de Léonard de Vinci révèlent clairement qu'il était non seulement un être à remarquables tendances galactiques mais aussi qu'il avait été souvent contacté. Certaines de ses notes sont littéralement des instructions qui semblent expliquer le nombre et la diversité incroyables de ses inventions. [...]
A l'avenir, de moins en moins de communications contrôlées par l'intermédiaire du médium se feront, tandis que davantage de dormeurs - terrestres à dominante galactique - s'éveilleront et comprendront leurs facultés télépathiques. (pages 149, 150, 151, 155 - Editions J'ai Lu - L'Aventure Mystérieuse)



4 . L'apport des extra-terrestres

Extraits de "Paroles de Lumière" de Christophe (Après sa mort en 1978, ses messages ont été transmis par un médium, interprète spirituel en pleine affinité vibratoire avec lui)

"Toutes choses viennent à point. Quand arriverez-vous à comprendre que les événements cosmiques, en accord avec les événements mondiaux, se déterminent au moment où il le faut? Quand arriverez-vous à contenir votre impatience et à la transmuter? Toutes choses arrivent en leur temps... Les extra-terrestres ont un comportement merveilleusement empreint d'amour christique, c'est le mot, et très souvent ils changent leurs plans d'intervention suivant la volonté et l'évolution des pensées des hommes qui peuvent à un moment donné redresser le courant : d'où des projections qui ne sont pas faites encore et de grands envahissements qui n'ont pas encore eu lieu..." (page 25)

"Il y a des civilisations sur d'autres planètes qui poursuivent leur perfectionnement avec des anciennetés et sur des plans différents. Sur Terre, à l'heure actuelle, il y a beaucoup d'êtres qui viennent d'autres planètes et des missionnés sont envoyés. Ils apportent des systèmes nouveaux, des lumières, une instruction des plans supérieurs, mais les êtres de la Terre ne les écoutent pas. Certains, oui, les écoutent, il y a tout de même, fort heureusement, un grand apport qui remplit les outres vides qu'il faut remplir. Vous êtes dans la cohorte des serviteurs de la lumière. La lumière est tout : elle contient tout, elle est le sens profond de l'éternité des éternités et de l'accomplissement de toute chose. Elle est rayonnement, vie, vérité, sagesse, profusion, amour des êtres, de la création dans tous ses détails, des harmonies et des plans supérieurs que vous ne connaissez pas encore." (page 77 - Editions Fernand Lanore)



5. Les extra-terrestres ne nous laisseront pas détruire notre planète

Extrait de "Le peuple du ciel" de Brinsley Le Poer Trench

Les Célestes désirent préserver la Terre qui, à part les bidonvilles, la pollution et les malheurs, peut être une demeure merveilleuse pour les races futures. Le suicide d'un individu est tragique, celui d'une planète inconcevable. Toutes les maisons de Dieu sont faites pour être habitées et non pour devenir des cimetières flottants ni se désintégrer selon le caprice d'une humanité sadique. Jouer avec des armes nucléaires, c'est le fait de délinquants planétaires. En quelque sorte, les Célestes sont les policiers du système solaire. Si les hommes déclenchent un conflit atomique, il est plus que probable que les Fils de Dieu interviendront, éteindront le feu et sauveront leurs semblables.
L'homme-croisé n'en est plus au stade de l'arc et de la flèche où le seul mal qu'il pouvait faire était d'abattre un autre homme. Il a découvert aujourd'hui le secret de l'univers. Mais tant qu'il n'aura pas rejeté à jamais ce qu'il a en lui d'animal, on ne peut le laisser s'amuser avec un tel secret cosmique.
Cependant, il n'y aura pas d'intervention si l'humanité ne va pas trop loin. Elle a reçu le don divin du libre arbitre. Les Peuples du Serpent, dans leur sagesse, ont laissé, comme de bons parents, les enfants grandir seuls dans la nursery. Si les enfants sont méchants et mettent le feu à la maison, les grandes personnes arriveront avec des extincteurs.
Jusqu'ici, les grandes personnes se sont contentées de montrer le chemin et ont laissé à l'homme se débrouiller et apprendre seul. Il doit découvrir lui-même la vérité.
On ne laissera pas notre planète exploser. La fin du monde n'est pas pour demain! Nos frères aînés ne le permettront pas et nous pouvons espérer fermement qu'une guerre nucléaire n'aura jamais lieu. Mais si ce n'est pas la fin du monde c'est bien celle de l'Age de Fer (le matérialisme). Une nouvelle ère approche, nous sommes à l'aube d'un Age de Lumière, d'une renaissance spirituelle. Il va bientôt y avoir beaucoup de changements.
Déjà, nous assistons à des bouleversements de la planète, des séismes graves, [...] La Terre se secoue, comme on secoue pour la nettoyer une bouteille sale. Quand elle sera propre, elle pourra être remplie d'eau claire, pure et limpide. Mais il ne faut pas avoir peur de ces manifestations qui résultent de la pensée négative. Si l'homme-croisé veut bien mettre de l'ordre dans son esprit, se fier à la pensée divine, alors il triomphera de toutes les catastrophes et de tous les orages.
La prolifération des vaisseaux spatiaux a une autre raison, plus importante encore. Les temps approchent où des événements merveilleux se dérouleront ici. Les Visiteurs du Ciel représentent l'avant-garde de l'Unique, qui va venir régner sur son royaume de la Terre. Le peuple du Serpent espère qu'avant la venue du Roi de ce système solaire, et il est plus tard que vous ne le pensez, le plus grand nombre possible d'êtres humains seront devenus des Hommes. Ceux qui y parviendront seront en quelque sorte un commando galactique car cette planète qui est la nôtre est une école d'entraînement bien dure. Il n'en sortira que les plus fines lames, capables d'affronter toute résistance.
Dans ce monde chimique, tout progrès est impossible sans résistance, comme le mouvement ne peut se faire sans friction. C'est l'action ou la réaction de l'organisme en présence de cette résistance ou friction qui détermine la forme et la nature de l'activité associée.
L'homme ne peut progresser sans friction, donc, sans lutter avec l'homme. Et à moins qu'il ne renonce à ce conflit perpétuel, il finira pas se détruire.
L'homme véritablement humain cherche cependant la seule résistance qui lui est fournie par son environnement naturel, et c'est là qu'il trouve les frictions nécessaires à sa motion. Il se défend de créer des tensions et conflits émotionnels artificiels entre lui-même et ses semblables, parce qu'il sait les reconnaître pour ce qu'ils sont, non pas une portion de l'environnement chimique inerte, non-vivant, mais des prolongements de lui-même qui vivent, respirent, fonctionnent et sont vrais.
A ce qu'on appelle généralement le niveau spirituel il voit l'humanité - l'Homme - en tant que simple organisme, mais un organisme dont aucune part ne dépend en aucune façon du Tout ou des autres parties de ce tout. Au contraire, chacune des fractions est responsable de la création et de la perfection du tout, tout comme chaque pierre d'une arche est nécessaire aux autres et doit être parfaite, selon sa fonction.
L'antagonisme aveugle, qu'il soit contrôlé et dirigé par la voix de chacun ou par les ordres d'un tyran, ne peut aboutir qu'à la destruction du Temple, jamais à sa reconstruction.
Un être humain ne peut devenir HOMME que lorsqu'il aura délibérément refusé de demeurer une bête. (pages 176 à 179 - Editions J'ai Lu - L'Aventure Mystérieuse)



6. Le Commandement d'Ashtar

Extrait de "L'escalier de Cristal" de Eric Klein, channel d'Ashtar

Bonsoir, mes chers amis. C'est Ashtar. Je suis très heureux d'être ici avec vous ce soir, pour échanger les informations et l'amour que nous pouvons partager ensemble en ces moments capitaux. S'il vous plaît, détendez-vous et mettez-vous à l'aise et je commencerai par une introduction. J'aimerais vous faire part de quelques informations au sujet du Commandement d'Ashtar: notre but, qui nous sommes, et ce que nous faisons ici à vous parler de cette étrange façon. Je vous donnerai la possibilité de me poser des questions plus tard. Je suis sûr que vous en aurez tous davantage.
On vous a donc présenté cette idée d'ascension, ce plan que nous avons élaboré. Laissez-moi vous dire que c'est un plan du Christ, sous les auspices duquel nous travaillons directement. Je voudrais vous parler un petit peu de mon rôle et du rôle du Commandement d'Ashtar dans la réalisation de ce plan. Peut-être cela tranquillisera-t-il votre esprit au sujet des êtres extra-terrestres ascensionnés qui vous entourent. Si c'est une idée nouvelle pour vous, alors je suis sûr qu'il existe, ou qu'il a existé, au moins un petit peu d'inquiétude, alors je viens pour vous tranquilliser un peu. Vous pouvez voir que je n'ai pas de cornes sur la tête, ni la peau verte. Nous sommes d'apparence humaine, tout comme vous. Il y a des humains partout dans l'univers. La Terre n'est pas la seule planète habitée, il est tout simplement logique qu'il y ait des images de Lui éparpillées à travers toute Sa création. Alors, laissez-moi vous dire que le Commandement d'Ashtar est une alliance intergalactique de vaisseaux éthériques, d'êtres humains et d'êtres angéliques. Nous sommes ici en mission et nous l'avons été depuis des milliers d'années. Nous avons surveillé l'évolution de la planète et de la conscience de l'espèce humaine et nous l'avons aidée. Nous nous sommes de temps en temps manifestés physiquement mais, en général, nous travaillons spirituellement. Le temps viendra peut-être - le temps viendra probablement - où vous verrez nos vaisseaux, mais il est encore un petit peu tôt pour cela. Nous restons dans la cinquième dimension. Ainsi nous vous entourons de millions de vaisseaux et de millions de volontaires, de serviteurs et d'êtres ascensionnés. Vous ne pouvez pas nous voir à moins que nous n'abaissions notre fréquence au temps et à l'espace de la troisième dimension. Néanmoins, nous sommes là et nous fonctionnons pleinement. En fait, en ce moment, nous avons redoublé d'efforts et nous avons un grand nombre de flottes qui entourent la planète et accomplissent un formidable travail.
Notre travail comporte de nombreux domaines différents. Dans une large mesure, nous aidons à l'élévation de la conscience durant la période pendant laquelle la planète évolue vers son ascension. Nous l'assistons dans son évolution. Nous vous assurons une formation durant votre sommeil. Nous délivrons nos messages télépathiques à ceux d'entre vous qui peuvent les entendre et les recevoir. Nous ouvrons des liens de communication chaque jour. De plus en plus nombreux sont ceux d'entre vous qui s'ouvrent aux aspects du channeling et à la communication télépathique avec nous. Et quand je dis nous, je me réfère au Commandement d'Ashtar et à tous les Maîtres Ascensionnés de la Grande Fraternité Blanche. Nous travaillons à l'unisson, voyez-vous, chacun de nous dans nos différentes spécialités, mais dans un effort coordonné. Nous sommes un groupe d'êtres très organisé. Nous prenons le temps de nous amuser et de jouer, tout comme vous. En fait nous avons perfectionné ces activités un tout petit peu plus que vous ne l'avez fait, car nous avons un peu plus de liberté, et cependant dans le même temps, nous sommes tout à fait organisés et impeccables dans nos manifestations. Du moins nous essayons de l'être.
A côté du travail que nous faisons à l'aide de ces communications et de ces messages pour amplifier la croissance spirituelle individuelle, nous travaillons avec la planète, et nous l'avons fait depuis un certain temps, pour l'aider à maintenir son équilibre. Nous travaillions encore récemment à détourner l'activité le long des lignes de failles. Cette activité a cessé. Il est temps maintenant de lui permettre de se produire et elle se produit (tremblement de terre, etc.). Nous avons utilisé la technologie pour aider à contrôler un peu la rotation de la Terre, à contrôler l'oscillation qui va inévitablement résulter du changement d'axe des pôles. Nous avons fait beaucoup pour focaliser la lumière qui est émise par le Créateur Lui-même à travers tout l'univers. Nous avons travaillé spécifiquement avec les grilles d'énergie. Elles sont difficiles à décrire. Elles apparaissent en quelque sorte comme des lignes de méridiens qui entourent votre planète avec divers points de vortex, et nous utilisons ces grilles pour aider à équilibrer et à contrôler le taux et la nature des rayons spirituels qui sont émis vers votre monde. C'est, comme je l'ai dit, pour aider à rétablir l'équilibre, car votre monde est dans un état d'équilibre précaire. En ce moment, nous faisons tout ce que nous pouvons, et nous l'avons fait depuis bien longtemps, pour vous permettre, ainsi qu'à toute l'humanité, d'avoir le maximum de temps pour vous développer spirituellement et pour vous préparer à l'ascension et au changement qui vont se produire sur ce monde. (pages 47 à 50 - Edition Résonances)



7. Nos gênes proviendraient d'environ 400 espèces extraterrestres différentes

Extrait de "Les Cinq Clefs" de Frank Hatem

Il faudrait être bien naïf pour s'imaginer que depuis les milliards d'années que la Terre existe, cette petite pomme délicieuse n'a pas été visitée cent fois. Pour s'imaginer que parmi les centaines de milliards d'étoiles qui nous entourent en silence, mais dont seulement quelques milliers scintillent dans notre ciel nocturne, et qui sont probablement toutes des systèmes planétaires, nous serions seuls dans l'univers à nous agiter et à faire caca, ou que depuis ces millions d'années, les peuples de la galaxie n'auraient pas encore eu le temps de s'écouter, de s'organiser entre eux, et de réaliser tout ce qui nous paraît encore de la science-fiction. Certains attendent le "grand contact" comme si on allait se découvrir les uns les autres et se prendre dans les bras en s'apercevant qu'on n'est pas seuls. C'est de l'enfantillage. Il y a belle lurette que les humains sont connus, archi-connus, humés, archi surveillés de toutes parts, et il n'est pas du tout certain d'ailleurs que nous, Terriens, venions de la Terre. Certains ont fait de cette histoire extraterrestre de l'homme leur fonds de commerce, mais ce n'est pas pour cela que c'est faux. En fait, le génome humain contiendrait des gênes provenant d'environ QUATRE CENTS ESPECES EXTRATERRESTRES DIFFERENTES ! Nous sommes des croisements de croisements depuis la nuit des temps, naturels ou artificiels, et il n'y a que nous pour croire que la Terre soit notre berceau. Et c'est la même chose pour bien d'autres peuples de l'univers.
Et "univers", cela veut dire bien plus que "monde". Il n'y a pas que le monde matériel et visible qui soit peuplé. Dans toutes les dimensions ça grouille. tout est vivant. (p.9 - Edition Louise Courteau)



8. Reliefs sculptés représentant des astronautes datant de 45.000 avant notre ère en Chine

Extrait de « L’or des dieux – Les extra-terrestres parmi nous » de Erich Von Däniken

D’une toute autre partie du monde, Jacques Bergier et Louis Pauwels rapportent, eux aussi, des images préhistoriques d’êtres humanoïdes équipés d’accessoires d’apparence technique. Dans les montagnes du Hunan (République populaire de Chine) on a découvert des reliefs sculptés dans le granite représentant des êtres vêtus de combinaisons de plongeurs ou d’astronautes et dont les têtes se prolongent en forme de trompe d’éléphant. Ces trompes ne seraient-elles pas, en fait, des appareils respiratoires ? On ne peut pas ne pas se poser la question. Et pourtant, ceux qui sont amenés à interpréter de telles trouvailles archéologiques, ne se la poseraient très probablement pas : les êtres à trompe ont pu être datés ; ils remontent à 45.000 ans avant notre ère. Donc pas question, d’après eux, qu’il puisse s’agir d’appareils respiratoires, voire de masques à gaz. Pour ma part, je pense que ce genre de trouvailles doit nous inciter à réfléchir et, éventuellement, à reconsidérer nos opinions les mieux ancrées. Quand les faits s’ajoutent aux faits, rendant de jour en jour plus vraisemblable l’hypothèse du séjour sur terre d’astronautes venus de lointaines planètes au cours de la préhistoire, pourquoi ne pas en tenir compte ? Pourquoi se boucher les yeux ? Pourquoi refuser de voir ce qui prend peu à peu des allures d’évidence ? (Page 199 - Edition Robert Laffont, 1972)



9. Le continent sud-américain abrite un réseau de galeries préhistoriques de milliers de kilomètres

Extrait de « L’or des dieux – Les extra-terrestres parmi nous » de Erich Von Däniken

A mon sens, c’est l’histoire la plus folle, la plus insensée du siècle. L’incroyable, je l’ai vu de mes yeux et l’invraisemblable, je l’ai photographié. Il ne s’agit pas d’un songe creux, d’une hallucination, mais d’une réalité tangible : très profondément enfoui sous terre, un gigantesque réseau de galeries, un véritable dédale de plusieurs milliers de kilomètres de long, parcourt le continent sud-américain. Plusieurs centaines de kilomètres de ces tunnels ont été explorés et mesurés, notamment au Pérou et en Equateur. Mais ce n’est qu’un modeste début et qui n’a pas retenu l’attention des spécialistes.
Le 21 juillet 1969, un Argentin du nom de Juan Moricz, faisait établir chez maître Gustavo Falconi, notaire à Guayaquil, un acte authentique le désignant aux autorités du pays et à la postérité, comme le découvreur du réseau souterrain, et ce, sur foi de différents témoignages déposés par des concitoyens de Moricz informés de ses recherches.
[…]
Car il ne s’agit manifestement pas de cavités naturelles : les couloirs tournent à angle droit, ils sont tantôt larges, tantôt plus étroits mais les parois sont partout lisses, comme polies. Quant aux plafonds, ils sont parfaitement plans et on les croirait enduits d’une couche de vernis. Tout cela évoque tout naturellement l’idée d’un réseau d’abris anti-aériens – mais situés à 240 mètres de profondeur !
Tout en auscultant plafond et parois, je suis pris d’un inextinguible fou rire dont les galeries avoisinantes nous renvoient l’écho. Moricz braque sa lampe sous mon nez : « Qu’est-ce qui t’arrive ? Le vertige des profondeurs ?
Il y aurait de quoi. Mais ce n’est pas ça. Je pensais aux archéologues qui ne manqueront pas de nous expliquer comment on a pu tailler ces galeries à l’aide de primitifs instruments de pierre ! » (Pages 11, 12, 17 et 18 - Edition Robert Laffont, 1972)



10. Dragons et serpents dans les récits sur la Création dans divers peuples anciens autour du globe

Extrait de « L’or des dieux – Les extra-terrestres parmi nous » de Erich Von Däniken

Dans la mythologie de la Création, le serpent et le dragon occupent une place de choix. C’est une chose qui a été maintes fois soulignée. Dans son livre intitulé « Enigmes de la Création », Irène Sängerbredt, ingénieur dans l’industrie aéronautique et spatiale, pose la question suivante à ce sujet : « Comment se fait-il que le motif du dragon revienne si fréquemment dans les représentations figuratives et dans les mythologies de peuples anciens aussi divers que Chinois, Indiens, Babyloniens, Egyptiens, Juifs, Germains, Mayas ? »
Dans sa réponse, Mme Sängerbredt laisse entendre que dragons et serpents sont des symboles en rapport direct avec la Création et avec l’Espace.
Dans « Les maîtres du monde », Robert Charroux montre que les écrits anciens regorgent d’histoires où il est question de serpents lumineux flottant dans l’espace. Il nous apprend aussi que les Phéniciens et les Egyptiens considéraient serpents et dragons comme des divinités, et que le serpent était placé sous le signe du feu parce qu’on attribuait à cette créature le pouvoir d’atteindre des vitesses prodigieuses par la seule vertu de son souffle. Charroux cite à ce propos Areios de Herakleopolis qui dit : « La première et la plus haute parmi les divinités, c’est le serpent à tête de vautour. Quand il ouvre les yeux, la lumière resplendit sur la terre plus ancienne, quand il les ferme, tout n’est plus que ténèbres. »
L’historiographe Sanchuaniaton qui vécut en 1250 av. J.-C. à Beyrouth a composé des textes relatifs à l’histoire et à la mythologie des Phéniciens. Charroux cite notamment le passage suivant : « La première et la plus haute des divinités est le serpent à tête d’épervier ; quand il ouvre les yeux, la terre entière est inondée de lumière ; quand il les ferme, c’est le règne des ténèbres. »
Voilà donc des serpents qui se comportent d’une manière inhabituelle ! A-t-on jamais vu un serpent progresser autrement qu’en rampant ?
Et pourquoi ces inéluctables descriptions de serpents dans tous les récits se rapportent à la Création ?
Pour comprendre quelque chose à nos ancêtres, il importe d’essayer de considérer les choses du point de vue qui devait être le leur.
Si nos lointains ancêtres avaient suivi dans le ciel les évolutions d’un oiseau peu commun, ils le décriraient comme un oiseau, dans le langage qui était le leur. Mais comment pouvaient-ils dépeindre une chose inconnue, une apparition inédite, une réalité qu’aucun mot, qu’aucun concept n’était alors en mesure de traduire ? Les cosmonautes étrangers ne se sont pas forcément posés en douceur lors des premiers atterrissages : peut-être y eut-il des spectateurs brûlés par le souffle incandescent d’un réacteur ? Carbonisés par la flamme qui accompagne la mise à feu ? Comment notre témoin oculaire pouvait-il bien décrire un incident de cette sorte ? Et ce monstre brillant d’un éclat métallique – c’est-à-dire également inhabituel -, ce monstre vrombissant et haletant qui lançait des flammes en atterrissant et en s’envolant, comment allait-il le décrire ? Il allait utiliser pour ce faire des concepts courants ; il allait parler de quelque chose « comme un dragon » ou « comme un serpent ailé et crachant le feu ». Vivement impressionnés par le spectacle, les pères parleraient à leurs fils et les fils à leurs propres enfants de ces apparitions terribles de dragons et de serpents dans le ciel et le souvenir s’en perpétuerait ainsi pendant des siècles, pendant des millénaires. Peu à peu, la relation des faits perdrait en netteté, le dragon serait quelque peu éclipsé à l’avantage du serpent volant et ce dernier s’assurerait la place prépondérante dans les récits et représentations mythologiques. (Pages 36, 37 et 38 - Edition Robert Laffont, 1972)