Sommaire
Accueil
Le Combat de l'Amour - essai
Réflexions personnelles
Expériences personnelles
Textes choisis
Remèdes naturels aux 1000 vertus
Enquêtes santé
Peintures
Poèmes - La rime à tout prix
Liens
Livre d'or

Remèdes naturels aux 1000 vertus
L'élixir du Suédois
Le vinaigre de cidre
Le chlorure de magnésium
Le silicium organique
Les bains dérivatifs
L'huile de pépins de pamplemousse
Les jus verts
L'achillée millefeuille
Le millepertuis
Le souci officinal
La pomme de terre
L'ail
L'amande
L'aloès
Le millepertuis (Hypericum perforatum)
La plante qui soigne les plaies de l'âme et du corps

Extrait de "La Santé à la Pharmacie du Bon Dieu" de Maria Treben

Ce simple qui fleurit sur les lisières, au bord des sentiers et à l'orée des bois, sur les collines et les prairies de juillet à septembre porte les appellations populaires herbe aux mille trous, herbe percée, herbe aux piqûres, chasse-diable, qui mettent en relief l'importance de cette plante.

Elle atteint une hauteur de 25 à 60 cm, possède des tiges extrêmement ramifiées et ses fleurs jaunes d'or sont en panicules corymbiformes. On peut aisément les reconnaître en écrasant une fleur bien ouverte; un jus rouge s'en écoulera alors. L'on cueille cette plante en fleurs pour préparer des tisanes et des bains, l'on prend les fleurs pour fabriquer de l'huile de millepertuis.

Une ancienne croyance populaire a fait le rapprochement entre le jus rouge sang et balsamique des fleurs et le sang et les plaies de Notre Sauveur. Effectivement, l'huile de millepertuis est une excellente huile pour les plaies, elle a un effet analgésique, anti-inflammatoire et cicatrisant. Une des légendes concernant cette plante raconte ce qui suit: "Lorsque le disciple préféré du Seigneur se trouvait, affligé, au pied de la croix, il cueillit avec soin les plantes recouvertes de la fleur sainte afin de les offrir en précieux souvenir à des croyants très pieux." Le jus rouge de cette plante épicée, mystérieusement, réveille l'impression q'une goutte de sang de Notre Sauveur s'est caché dans le colorant rouge de ces fleurs jaunes d'or.

Le jour de la Saint-Jean, le symbole de la force de la lumière et de la chaleur, le millepertuis en fleurs rayonne dans toute sa splendeur. Jadis, les jeunes filles en tressaient des couronnes, et celui qui courait autour du feu de la Sain-Jean devait porter une couronne de millepertuis. Pendant cette nuit pleine de mystères, on en plongeait des rameaux dans de l'eau et la jeune fille pure qui voulait savoir si elle se marierait l'année suivante observait si les fleurs fanées s'ouvraient.

En Haute-Autriche, le paysan, suivant une ancienne tradition, mettait du millepertuis entre deux tranches de pain et le donnait à manger au bétail, afin de protéger ses animaux de maladies. Malheureusement, cette tradition n'est plus respectée que dans quelques familles paysannes pieuses.

Toutes ces traditions nous montrent que le millepertuis jouit depuis les temps anciens d'une grande popularité. La tisane de millepertuis est utilisée contre les blessures des nerfs et les troubles nerveux de toutes sortes, les blessures dues à des chocs et également les suites de port de charges trop lourdes. C'est également un excellent remède contre la diarrhée.

L'on peut également combattre les névralgies du trijumeau en buvant deux à trois tasses de tisane de millepertuis par jour, et en frottant les parties douloureuses avec de l'huile de millepertuis pendant un certain temps. - "L'arnica des nerfs", ainsi appelle-t-on une teinture de millepertuis que l'on peut fabriquer soi-même et qui est utilisée avec succès contre les troubles nerveux, les névrites, les neuroses, les insomnies et les aneuries. Cette teinture est utilisée pour frictionnements externes, et l'on en boit une fois par jour 10 à 15 gouttes dans une cuillerée à soupe d'eau.

Les troubles de la parole, le sommeil agité, les crises d'hystérie, le somnambulisme ainsi que l'énurésie et les dépressions peuvent être guéris à l'aide du millepertuis. J'ai fait l'expérience que pour toutes ces maladies, des bains de siège au millepertuis renforcent l'effet de la tisane. L'on prend ces bains de siège une fois par semaine, et on les fait suivre de six bains de pieds consécutifs. Cette cure est conseillée en cas de troubles nerveux de toute sorte.

Les jeunes filles qui font leur croissance devraient boire pendant un certain temps deux tasses de tisane de millepertuis par jour; elle aide le développement des organes féminins et aide à éviter les règles irrégulières.

L'huile de millepertuis est un médicament naturel connu. Elle ne devrait manquer dans aucune famille. Il est facile de la fabriquer soi-même (voir "Formes d'utilisation"). Elle conserve sa force thérapeutique pendant deux ans et est utilisée avec succès non seulement en cas de plaies ouvertes, de blessures récentes, d'hématomes, d'adénomes et en tant que crème dermique lorsque la peau du visage est irritée, mais encore en tant qu'huile de friction pour combattre les douleurs de dos, les lumbagos, la sciatique et les rhumatismes. Afin d'avoir sous la main le bon remède en cas de brûlures et de blessures par ébouillantage, l'on fait macérer les fleurs dans de l'huile de lin. Cette huile peut également être utilisée en cas de coups de soleil.

Les nourrissons souffrant de maux de ventre se calment vite lorsque l'on frictionne leur petit ventre avec de l'huile de millepertuis. - Je connais une fermière qui guérit toutes les blessures, même celles de ses animaux domestiques, avec l'huile de millepertuis. Son mari mit un jour la main dans une machine et se blessa grièvement. Des cataplasmes avec de l'huile de millepertuis soulagèrent bientôt les douleurs et les plaies guérirent sans difficulté. - Un autre paysan soigna avec succès à l'aide de l'huile de millepertuis une grave blessure externe au pied de son cheval.

Un médecin diagnostiqua un gonflement des glandes lymphatiques dans le ventre d'une petite fille de huit ans. A chaque fois que la fillette ressentait l'effet du froid, que ce soit de façon interne ou externe, elle souffrait de maux de ventre, qui devinrent finalement quotidiens, et se firent surtout sentir le matin. Sa mère lut dans la brochure que l'huile de millepertuis peut être utilisée avec succès en cas de gonflements des glandes. Elle en frictionna le ventre de l'enfant chaque fois qu'elle se plaignait. Peu après, toutes ses douleurs avaient disparu.

FORMES D'UTILISATION

Préparation de la tisane: une cuillerée à café bien remplie pour 1/4 de litre d'eau, ébouillanter rapidement et laisser infuser peu de temps.

Huile de millepertuis: Placer des fleurs que l'on a cueillies au cours d'une journée ensoleillée dans une bouteille, que l'on remplit en douceur jusqu'au goulot, et ajouter de l'huile d'olive pure. L'huile doit recouvrir les fleurs. Placer la bouteille bien fermée pendant quelques semaines au soleil ou à proximité d'un fourneau. Au bout d'un certain temps, l'huile prend une couleur rouge. La passer à travers un linge, presser la lie et conserver l'huile de millepertuis dans des bouteilles foncées. - Pour utilisation en cas de brûlures, l'on peut prendre de l'huile de lin au lieu de l'huile d'olive pour la macération.

Teinture de millepertuis: Dans un litre d'eau de vie, faire macérer deux poignées de fleurs cueillies par journée ensoleillée et laisser reposer la bouteille trois semaines au soleil ou près d'une source de chaleur.

Bains de siège: Un seau rempli de millepertuis (tiges, feuilles et fleurs) est mis à macérer dans de l'eau froide pendant toute une nuit. Avant le bain, l'on réchauffe le tout jusqu'à ébullition et on l'ajoute à l'eau du bain. La durée du bain est de 20 minutes.



Extrait de l'article d'Isabelle Cornette du BioInfo n°38 de juin 2003

Aujourd'hui, au-delà des superstitions, le millepertuis s'attaque à nos démons intérieurs: des études scientifiques ont prouvé son efficacité contre l'anxiété, l'insomnie et les formes légères de dépression.

Autrefois on le résumait en un seul vers: "Pour tout ce qui de par la forme ou la blessure, ressemble à la brûlure". Au-delà du temps, le millepertuis était, et reste, une excellente plante pour soigner les plaies de l'âme et du corps.

Propriétés:
- Le millepertuis est indiqué en usage interne dans les états d'anxiété provoquant insomnies, tensions nerveuses et dépression. Il est très utile durant la ménopause contre les affections liées aux modifications hormonales (fatigue, irritabilité, abattement...).

- C'est un merveilleux vulnéraire (cicatrisant). En usage externe, on utilise l'huile (rouge) de millepertuis comme adoucissant et antiprurigineux (démangeaisons, piqûres d'insectes, coups de soleil, brûlures superficielles et peu étendues,...) ainsi que comme agent protecteur (crevasses, gerçures,...). En plus, il modère aussi la réaction inflammatoire des tissus qui entourent la blessure ou la contusion. Il a un effet antiseptique, anti-douleur local et stimule la reconstitution de la peau lors de la cicatrisation.

- La "brûlure", prise au sens large, concerne aussi le brûlant et les ulcères d'estomac. Dans ce cas, on utilisera quelques gouttes d'huile rouge sur un petit morceau de sucre. Digestif, le millepertuis aide la digestion, diminue l'acidité gastrique et facilite le fonctionnement de la vésicule biliaire.

Parties utilisées :
Sommités fleuries

Récolte :
En juin, au moment où commence la floraison et avant complet épanouissement. Pour la cueillette, il est recommandé aux personnes à la peau très claire et sensible de porter des gants. Cette plante étant photosensibilisante, elle pourrait provoquer des brûlures ou des taches pigmentaires.

Précautions d'utilisation :
Eviter l'exposition au soleil pendant le traitement.