Sommaire
Accueil
Le Combat de l'Amour - essai
Réflexions personnelles
Expériences personnelles
Textes choisis
Remèdes naturels aux 1000 vertus
Enquêtes santé
Peintures
Poèmes - La rime à tout prix
Liens
Livre d'or

Remèdes naturels aux 1000 vertus
L'élixir du Suédois
Le vinaigre de cidre
Le chlorure de magnésium
Le silicium organique
Les bains dérivatifs
L'huile de pépins de pamplemousse
Les jus verts
L'achillée millefeuille
Le millepertuis
Le souci officinal
La pomme de terre
L'ail
L'amande
L'aloès
L'achillée millefeuille (Achillea milletolium)
Extrait de "La Santé à la Pharmacie du Bon Dieu" de Maria Treben

L’achillée millefeuille, également appelée herbe aux charpentiers, herbe de Saint-Jean, herbe aux militaires, sourcils de Venus, est une plante médicinale qui occupe dans notre vie une place importante. Elle est certes un excellent auxiliaire pour toutes les maladies graves, mais c’est avant tout un simple utile aux femmes. Je ne peux pas recommander suffisamment aux femmes l’achillée millefeuille. L’abbé Kneipp rapporte dans ses écrits que les femmes se porteraient bien mieux si elles avaient recours de temps en temps à l’achillée millefeuille. Qu’il s’agisse d’une jeune fille ayant tendance à avoir des règles irrégulières ou d’une femme d’un certain âge en pleine ménopause, ou même après cette période, pour toutes les femmes, jeunes et vieilles, il est important de boire de temps en temps une tasse d’achillée millefeuille. Elle a une excellente influence à tout point de vue sur le bas-ventre de la femme, de telle façon qu’elle ne peut rien faire de mieux pour sa santé que d’aller chercher au cours d’une promenade à travers champs et forêts un petit bouquet d’achillée millefeuille. Elle pousse abondamment dans les prairies et leurs étroits sentiers, au bord des chemins et des champs de céréales. Les fleurs sont blanches à rouge-rose et ont une odeur aromatique et âpre au soleil. II faudrait de toutes façon cueillir les fleurs en plein soleil, car leurs huiles éthérées et de ce fait leur force thérapeutique sont augmentées de ce fait.

Je connais une jeune aubergiste qui souffrait d’un cancer du bas-ventre. Elle dut faire des séances de rayons au cobalt. Les médecins firent part à la famille que sa maladie était incurable. Je pensai à l’abbé Kneipp et à ses conseils en cas de troubles du bas-ventre et je conseillai à la jeune femme de boire tous les jours autant de tisane d’achillée millefeuille qu’elle pouvait le supporter. Ma surprise fut grande lorsque je reçus pas tout à fait trois semaines plus tard une lettre me signalant qu’elle allait très bien, et qu’elle avait recommencé, lentement mais sûrement, à reprendre son poids normal.

En cas d’ovarite, le premier bain de siège à l’achillée soulage déjà souvent les douleurs, et l’inflammation diminue progressivement. Ces bains sont également conseillés en cas d’énurésie des personnes âgées et des enfants ainsi que de pertes blanches. Dans ces cas, il faudrait boire en outre de la tisane d’achillée, à raison de deux tasses par jour. Dans les cas de descente de matrice, l’on fait également des bains de siège à l’achillée millefeuille pendant une longue période, l’on boit de surcroît quatre tasses de tisane d’alchémille pendant la journée et l’on masse le bas-ventre avec une teinture de bourse-à-pasteur à partir du vagin vers le haut.

L’on peut faire disparaître les myomes avec des bains de siège à l’achillée que l’on fait pendant une période de temps prolongé, jusqu’à ce que l’analyse médicale soit négative.

Une jeune fille de 19 ans n’avait pas encore ses règles. Le gynécologue lui prescrivit la pilule. Elle eut certes ses règles, mais sa poitrine augmenta considérablement de volume. Elle refusa de continuer à prendre la pilule. Sa mère vint me voir et me parla de ses soucis. Je lui conseillai de donner à sa fille tous les jours, le matin à jeûn, une tasse de tisane d’achillée millefeuille. Au bout de quatre semaines, tout était rentré dans l’ordre et jusqu’a aujourd’hui, tout va bien. Je me souviens d’un cas semblable qui, faute de remède, finit dans une clinique psychiatrique. Malheureusement, je n’avais pas encore fait alors cette expérience avec les simples.

Au cours de la ménopause, une femme devrait également avoir fréquemment recours à la tisane d’achillée. Elle pourrait s’épargner ainsi son agitation intérieure et autres troubles accompagnateurs. Les bains de siège à l’achillée ont également une influence positive sur la santé. En cas de névrite des bras et des pieds, des bains de bras et de pieds additionnés d’achillée ont un effet particulièrement bienfaisant. Mais il faut cueillir l’achillée sous le soleil de midi. La plupart du temps, ces bains font de l’effet dès la première fois et toutes les douleurs disparaissent.

Le Docteur en médecine Lutze conseille la tisane à l’achillée en cas de congestion cérébrale accompagnée de douleurs telles que l’on a l’impression que la tête va éclater, ainsi que contre le vertige, les nausées, les yeux qui pleurent, les douleurs lancinantes dans les yeux et les saignements de nez. Une attaque de migraine causée par un changement de temps ou un vent chaud peut souvent être soulagée en buvant de la tisane d’achillée, très chaude, par gorgées. La migraine peut disparaître totalement à la suite d’une utilisation régulière de la tisane.

Comme on désignait dans les vieux livres sur les simples l’achillée comme “panacée universelle”, on peut l’essayer là où la situation semble sans issue. Elle chassera du corps, grâce à sa force dépurative, certaines maladies qui y avaient pris place depuis des années. II suffit souvent d’essayer.

Beaucoup de gens ne savent pas que l’achillée agit parfaitement et directement sur la moëlle et y active la formation du sang. C’est ainsi qu’elle est effective en cas de maladies de la moëlle pour lesquelles la médecine traditionnelle ne trouve plus de remède, même en cas de carie des os, lorsque l’on fait des cures de tisane, des bains et des frictions avec de la teinture d’achillée. L’achillée est un bon remède pour arrêter les hémorragies pulmonaires et peut guérir, conjointement avec la racine d’acore odorant, le cancer du poumon. Les racines d’acore odorant sont mâchées pendant la journée et l’on boit le matin et le soir une tasse de tisane à l’achillée par gorgées. En cas de gastrorragie et d’hémorroïdes saignant beaucoup, ainsi qu’en cas de lourdeur d’estomac et d’aigreurs d’estomac, la tisane agit très rapidement. En cas de refroidissements, de douleurs dans le dos et rhumatismales, l’on devrait boire autant de tisane d’achillée que possible. Cette dernière permet une activité régulière des reins, combat le manque d’appétit, les ballonnements et les crampes d’estomac, les troubles du foie, les inflammations des voies digestives et intestinales, augmente l’activité des glandes intestinales et permet de ce fait d’avoir des selles régulières. Comme elle a également une action excellente en cas de troubles de la circulation et de spasmes vasculaires, elle est chaudement conseillée en cas d’angine de poitrine.

Des démangeaisons désagréables dans le vagin peuvent être combattues grâce à des lavages et des bains de siège à l’achillée millefeuille. Les fleurs d’achillée permettent de préparer une très bonne pommade contre les hémorroïdes (voir “Formes d’utilisation”).

FORMES D'UTILISATION

Préparation de la tisane: ébouillanter une cuillerée à café d'herbes avec 1/4 de litre d'eau. Laisser infuser rapidement.
Bain aux herbes: prendre 200 g d'herbes pour un bain complet.
Tisane mixte contre les maladies du foie: mélanger à parts égales de l'aigremoine, du gaillet et de l'aspérule odorante. Ebouillanter 1 cuillerée à café bombée par 1/4 de litre d'eau, laisser rapidement infuser.
Préparation de la pommade: le contenu de deux mains réunies de feuilles, de fleurs et de tiges coupées menu pour 250 g de saindoux.