Sommaire
Accueil
Le Combat de l'Amour - essai
Réflexions personnelles
Expériences personnelles
Textes choisis
Remèdes naturels aux 1000 vertus
Enquêtes santé
Peintures
Poèmes - La rime à tout prix
Liens
Livre d'or

Poèmes - La rime à tout prix
Le Lémur
La légende de l'oiseau-lyre
L'oie
Le pur-sang
L'ibis
L'alligator
Le furet
La souris
Le hérisson
Le lézard
La tortue
Le vautour
La puce
L'araignée
Le tigre
Le cabot
Le pou
La caricole
La grenouille
Le ver de terre
La limace
Le mille-pattes
Le bourdon
Le lapin
La pintade
Le poulet
Le scarabée
Le morpion
Le cafard
La cigale
La mouche
La mite
Le rat
La fourmi
Le moustique
La vache
L'ne
Le cochon
La pintade
pour Jaouad

Il était une fois une pintade
qui croupissait, maussade,
au fond d’une basse-cour sombre et crade,
d’où nul ne s’évade.
A force d’être rétrograde,
- elle ne savait même pas ce qu’était un keypad ! -
elle s’était attiré d’abord les boutades
puis les rebuffades
de tous ses camarades
qui de toute façon termineraient comme elle en grillades.
C’était dans l’assiette de Jaouad
qu’elle rêvait de terminer cette grande mascarade
qu’était pour elle sa vie fade.
Elle connaissait son fantasme pour les méchouis de pintade
frites, mayo, salade,
et décida de lui offrir ses cuisses froides
pour son anniversaire quelque part dans sa troisième décade.

A déguster avec un bon vin et non avec une infâme limonade
qui serait un sacrilège pour ce sacrifice digne de Jaouad.