Sommaire
Accueil
Le Combat de l'Amour - essai
Réflexions personnelles
Expériences personnelles
Textes choisis
Remèdes naturels aux 1000 vertus
Enquêtes santé
Peintures
Poèmes - La rime à tout prix
Liens
Livre d'or

Poèmes - La rime à tout prix
Le Lémur
La légende de l'oiseau-lyre
L'oie
Le pur-sang
L'ibis
L'alligator
Le furet
La souris
Le hérisson
Le lézard
La tortue
Le vautour
La puce
L'araignée
Le tigre
Le cabot
Le pou
La caricole
La grenouille
Le ver de terre
La limace
Le mille-pattes
Le bourdon
Le lapin
La pintade
Le poulet
Le scarabée
Le morpion
Le cafard
La cigale
La mouche
La mite
Le rat
La fourmi
Le moustique
La vache
L'ne
Le cochon
Le mille-pattes
pour Karina

(Petit mélange de français, de néerlandais et de patois flamand)





Il était une fois un mille-pattes
qui van tong était rad
mais racontait pas mal de prietpraat.
Il était tombé op zijn gat
après l’attaque d’une poule strontzat
qui l’avait pris op heterdaad
de squat
quelque part dans un jardin de Ternat.
Elle lui avait geklokt - dans un flamand zû plat
qu’il n’avait compris que te laat -
qu’il ferait mieux de retirer ses sales pattes
de ses feuilles de patates.
En zienikie wat ?
Il en était resté uitgepraat !
Mais rien ne servait de discuter avec cet onnûzel primate.
Il se remit sur ses krumme bienen comme un automate
et se mit op een ander pad,
à la recherche d’une oasis moins ingrate
où seules les mains délicates
de Karina, qui de ses plantes était très prat,
pouvaient effleurer ses 42 omoplates.
Ah ! c’est qu’il aimait ce jardin aux mille aromates,
et pour ne pas que de colère elle éclate
en voyant ie en doe un gat
dans une blad,
il décida de ne plus faire que des trous disparates
en forme de coeurs écarlates,
et comme ce jour-là était précisément une importante date,
il picota aussi « Pour ton anniversaire, Proficiat ! »