Sommaire
Accueil
Le Combat de l'Amour - essai
Réflexions personnelles
Expériences personnelles
Textes choisis
Remèdes naturels aux 1000 vertus
Enquêtes santé
Peintures
Poèmes - La rime à tout prix
Liens
Livre d'or

Poèmes - La rime à tout prix
Le Lémur
La légende de l'oiseau-lyre
L'oie
Le pur-sang
L'ibis
L'alligator
Le furet
La souris
Le hérisson
Le lézard
La tortue
Le vautour
La puce
L'araignée
Le tigre
Le cabot
Le pou
La caricole
La grenouille
Le ver de terre
La limace
Le mille-pattes
Le bourdon
Le lapin
La pintade
Le poulet
Le scarabée
Le morpion
Le cafard
La cigale
La mouche
La mite
Le rat
La fourmi
Le moustique
La vache
L'ne
Le cochon
La cigale
pour Joël

Il était une fois une cigale
peu banale
qui avait – c’est drôle – un accent provençal
quand elle chantait d’une voix transcendantale
« Joyeux Anniversaire, Joël ! »
Elle aurait fait un scandale
si elle avait été là lorsque La Fontaine se foutait de sa balle
avec ses fables soi-disant morales.

Hé oui, elle chantait tout l’été, triomphale,
offrant et récoltant des trésors de sourires, d’amours, de soleils et d’étoiles
sans se soucier du lendemain, ça lui était égal.
Pendant ce temps, la fourmi, sa voisine, amassait dans ses malles
trésors illusoires, soucis, stress, fatigues, intérêts et principal
en trimant comme un cheval,
mais quand fut venue la bise hivernale,
elle se trouva fort dépourvue d’énergie vitale
malgré toutes ses richesses bancales.
Alors, la fourmi alla trouver la cigale,
sa légendaire rivale,
qui, elle, était bronzée, reposée, pétillante et d’humeur joviale
malgré le creux stomacal.
Et autour d’un verre d’eau minérale,
elles refirent le monde animal,
et trinquèrent en l’honneur de Joël.