Sommaire
Accueil
Le Combat de l'Amour - essai
Réflexions personnelles
Expériences personnelles
Textes choisis
Remèdes naturels aux 1000 vertus
Enquêtes santé
Peintures
Poèmes - La rime à tout prix
Liens
Livre d'or

Poèmes - La rime à tout prix
Le Lémur
La légende de l'oiseau-lyre
L'oie
Le pur-sang
L'ibis
L'alligator
Le furet
La souris
Le hérisson
Le lézard
La tortue
Le vautour
La puce
L'araignée
Le tigre
Le cabot
Le pou
La caricole
La grenouille
Le ver de terre
La limace
Le mille-pattes
Le bourdon
Le lapin
La pintade
Le poulet
Le scarabée
Le morpion
Le cafard
La cigale
La mouche
La mite
Le rat
La fourmi
Le moustique
La vache
L'ne
Le cochon
Le cafard
pour Zoé


Il était une fois un cafard
qui comme tous les cafards
menait une vie cafardeuse de plumards en dépotoirs
et d’urinoirs en baignoires
en se demandant – nom d’un pétard –
qu’est-ce qui lui avait pris de s’incarner en bête noire
alors que les coccinelles, elles, reçoivent bien plus d’égards !
Il s’appelait Edgar.
Edgar déboucha un jour dans SA baignoire
par on ne sait quel hasard.
Quand il la vit nue sous son peignoir,
vision qui faisait toujours sur lui son petit effet éjaculatoire,
il sut qu’elle n’était pas comme la plupart,
à faire tout un bazar
pour un malheureux petit cafard.
Elle le prit dans ses belles mains d’une douceur rare
et le posa sur l’appui de fenêtre pour mieux le voir.
Il pointa vers elle son suçoir
et lui susurra sur un ton jubilatoire :
« Je suis un sacré veinard,
grâce à toi, Zoé, je n’ai plus le cafard.
Joyeux anniversaire ! A ta santé je m’en vais maintenant boire ».